L'histoire de la réflexologie remonte en réalité à la nuit des temps, quelques uniques preuves de l'existence de cette pratique curative et préventive ont été trouvées en Egypte, datant de 2500 à 2300 ans avant J-C, mais aussi chez les Incas, en Chine, et en Inde...

 

 

 

En Europe il faudra attendre le 20ème siècle pour que des medecins et scientifiques s'interressent à cette pratique curieuse.

 

Par la suite, il a été prouvé que chaque pied contient en moyenne 7200 terminaisons nerveuses, 

 

Le Docteur W. Fitzgerald en 1917 est reconnu comme le fondateur de "la théorie des zones" .

 il tente l'expèrience s'apperçoit qu'en exerçant une pression sur certaines parties de la main et du pied, la douleur est inhibée dans d'autres régions du corps.Et tente certaines expèrience d'anesthésie lors de petites interventions chirurgicales du nez et de la gorge, par le biais des zones réflexes des pieds et des mains.

 

De ces expèriences, il établit un schéma de 10 zones corporelles, lesquelles se distinguant en lignes longitudinales ou zones de conductions nerveuses appelées "Zones de Fitzgerald".

En 1935, Mme Eunice INGHAM physiothérapeute, se basant sur ses observations ainsi que la théorie de Fitzgerald, établit la cartographie des pieds et des mains avec toutes les correspondances des organes et des différentes régions du corps.

Elle est donc la fondatrice de la réflexologie moderne.

 

 Pourquoi travailler sur les pieds et les mains?

 

Tout simplement parce que ce sont des extrémités de notre corps.

 

Qui dit extrémité du corps, dit terminaisons nerveuses, qui semblent particulièrement nombreuses dans les mains et dans les pieds puisque l'on en décompte pas moins de 2200 dans chaque main et 7200 dans chaque pied.

 

Ces terminaisons nerveuses sont propices à recevoir, puis à transmettre l'information du toucher, remontant le long des chaines nerveuses jusqu'à l'organe ou la partie du corps concerné.

 

Ceci explique le fait que nous appelions cette pratique "Réflexologie" comme "le réflexe".

 

D'où la nécéssité d'utiliser un toucher doux pour détendre le pied ou la main, qui détendra à son tour le corps et les tensions que nous désirons soulager.

 

Ainsi par le biais des zones réflexes, nous travaillons les systèmes suivants :

 

- Appareil Locomoteur

- Système Nerveux

- Appareil Respiratoire

- Système Cardio vasculaire

- Système Lymphatique

- Système Digestif

- Système Endocrinien

- Organes des Sens

- Système Génital

- Système Urinaire

 

Les mains et les pieds...comment choisir ?

 

 

En tant que réflexologue, nous travaillons particulièrement sur les pieds, car en fonction du nombre de terminaisons nerveuses recensées, nous nous basons sur le principe selon lequel, les mains (2200 terminaisons nerveuses), sont un peu moins réceptives que les pieds (7200 terminaisons nerveuses).

Cependant, le travail réflexologique sur la main est interressant pour accompagner le travail sur le pieds, ou nécéssaire, lorsque l'on est dans l'impossibilité de pratiquer sur les pieds (pour causes d'entorses, voir de phobies d'être touché au niveau des pieds, et autres...).

 

La portée de notre travail et de l'action bénéfique directe sur le corps reste j'usquà ce jour insuffisamment prouvée, cependant des résultats existent. 

 

 

A chaque individu correspond le toucher et la technique qui lui va, en fonction de son ressenti et de sa propre sensibilité, je vous invite donc à tenter la réflexologie plantaire et/ou palmaire.

 

 

Les seules contres indications recensées jusqu'à ce jour sont les suivantes :

La thrombophlébite, fractures (pieds, mains ou proche), entorses (pieds,mains ou proche).

 

Nous prenons notamment certaines précautions avec les femmes enceintes pendant les 3 premiers mois de grossesse.

La Réflexologie est une pratique alternative et non conventionnelle, tout à fait complémentaire avec la médecine générale, les traitements allopathiques, et autres thérapies.

Code de déontologie du Réflexologue  par FFR

 

FEDERATION FRANCAISE DES REFLEXOLOGUES

75 rue de Lourmel – 75015 Paris-Tel. 01 64 24 48 16 – www.reflexologues.fr

 

CODE DE DEONTOLOGIE

 

Le réflexologue

 

1- Adhère à la définition de la Réflexologie retenue par la Fédération Française des

Réflexologues

 

Rappel : La réflexologie est une technique de digitopression qui considère le pied ou la main

comme la représentation du corps humain et de tout ce qui le compose. Elle a pour objectif,

entre autre, de relaxer donc de réguler l’équilibre du corps humain et d'agir sur l'ensemble des

manifestations liées au stress par la stimulation des points réflexes correspondants.

 

2- Admis comme membre de la Fédération, s’engage à exercer son activité avec humanité, probité et

loyauté.

 

3-S’engage à toujours observer le principe fondamental du respect de la personne humaine.

4- Membre de la Fédération, s’engage à ne nuire en aucune façon à celle-ci ou à l’un de ses membres.

Il y fait preuve d’esprit confraternel, d’entraide à l’égard des autres membres de la Fédération.

 

5- A pour objectif de restaurer au maximum l’autonomie de son client.

 

6- Ne pose aucun diagnostic médical et n’intervient dans aucune décision thérapeutique.

 

7- Observe l’attitude absolue de réserve et de secret professionnel pour tous ses clients.

 

8- A tout moment laisse à son client sa totale liberté de choix thérapeutique.

 

9- S’attache à promouvoir, sous l’égide de la Fédération, les standards de formation retenus par la FFR

pour satisfaire les critères et exigences de la profession et s’engage à parfaire sa pratique en participant à

des formations post graduées.

 

10- S’engage à n’émettre aucune critique à l’égard d’un membre ou d’une formation reconnue par la

Fédération.

 

11- A respecter son client dans sa demande et ses choix de vie.

 

12- A ne cautionner ni alimenter les excès, errances (émotionnelles, spirituelles, addictions, dérives

perverses) ou projections de son client, afin de demeurer authentique dans la démarche stricte et

exclusive du réflexologue qui n’est ni un médecin, ni un maître spirituel, ni un substitut affectif.